Présentation du projet

Amélioration des chaînes de valeur du maïs et du soja dans la province de la Sissili à travers des approches novatrices en matière de vulgarisation agricole

L’ABAC a bénéficié d’un financement de l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) pour la mise en œuvre d’un projet de vulgarisation agricole. Le projet a une durée de trois (3) ans.

CONTEXTE

  • Agriculture, base des économies de la plupart des pays du Sahel
  • 80% de la population du Burkina Faso travaillent et tirent leur subsistance de la terre (estimations INSD 2010)
  • Existence de plusieurs défis:

DEFIS

  • la faible adoption des innovations et technologies
  • la faiblesse de la productivité
  • Le faible niveau des revenus
  • l'inexistence de services d’appui-conseil agricoles performants
  • L’absence de chaînes de valeurs bien intégrées
  • L’absence d’un mécanisme efficace d'informations relatives aux marchés

Objectif global

L’objectif global du projet est de contribuer à améliorer la productivité et les revenus de 20 000 petits producteurs de maïs et du soja dans la province de la Sissili du Burkina Faso à travers des approches novatrices de vulgarisation agricole.

Accroitre les niveaux de productivité: au moins 4 tonnes à l'hectare pour le maïs et 2 tonnes pour le soja

Objectifs spécifiques

  1. améliorer la capacité des organisations paysannes et des agents du ministère de l'agriculture à fournir des services innovants de vulgarisation agricole pour les exploitants agricoles;
  2. améliorer l'accès des agriculteurs à l'information, aux intrants et services par le biais de l'utilisation des TIC et d'autres technologies innovantes de vulgarisation;
  3. documenter et partager les meilleures pratiques, les réussites et les leçons apprises.

Principaux problèmes de la vulgarisation agricole au Burkina Faso

  • approches et méthodes de vulgarisation inappropriées, utilisées par les organismes de prestation de services de vulgarisation qui ne contribuent pas à la réduction des écarts de rendement;
  • Le faible niveau des organisations paysannes, qui sont incapables de combler les lacunes dans les services de vulgarisation;
  • le recours à des approches de sensibilisation coûteuses au lieu des médias relativement peu coûteux

Stratégie d’intervention du projet

  • Le projet propose une double approche: (1) l'amélioration de la capacité des fournisseurs de services de vulgarisation (y compris les agents de vulgarisation communautaires) à travers des méthodes novatrices de prestation de services, de conseils agricoles au bénéfice des producteurs et (2) l'amélioration de l'accès des communautés rurales aux services de conseil agricole grâce à l'utilisation de méthodes de vulgarisation basées sur les TIC à faible coût et des approches améliorant ainsi l'échange d'informations entre les différents acteurs de la chaîne de valeur.
  • Le projet permettra également de promouvoir l'utilisation des centres d'information communautaires, les médias de masse (radio, télévision) et les plateformes basées sur les TIC. Le projet fera usage de la plate-forme de vulgarisation pour relier les différents acteurs de la chaîne de valeur.
  • Pour couronner tout cela, le projet veillera à collaborer avec les structures mobiles pour permettre la jonction des paysans et des commerçants.

Stratégie d’intervention du projet

Zones de couverture

La province de la Sissili est la zone d’intervention du projet. Les actions du projet couvriront les sept (7) communes de la province.

Bénéficiaires

Les acteurs impliqués dans la plateforme; principalement les centres d’information communautaires, les producteurs agricoles, leurs associations et les faitières ; les commerçants, les transformateurs, les services de vulgarisation agricole, les institutions de formation comme les écoles professionnelles agricoles etc.

Activités à mettre en œuvre

  • Mise en place d’une plateforme de vulgarisation innovante basée sur les TIC
  • Réalisation d’une etude de reference sur le système et approches de vulgarisation existantes
  • Etablissement de Centres d’Information Communautaires (CIC) pour l’utilisation des TIC au profit des producteurs
  • Formation des gestionnaires des centres d’information communautaire quant à l’utilisation des centres
  • Formation des agents de vulgarisation en TIC et aux compétences nouvelles de vulgarisation novatrices
  • Formation des organisations paysannes en compétences managériales
  • Conduite de cent (100) parcelles de démonstration
  • Formation de 150 étudiants du Centre Professionnel Agricole de Bingo sur les méthodes et approches de vulgarisation novatrice
  • Organisation d’émissions radio pour partager les bonnes pratiques agronomiques, et des informations sur le marché
  • Organisation de voyages d’échanges en vue de partager et capitaliser les expériences
  • Documentation sur les meilleures pratiques
  • Organisation de campagnes de plaidoyer auprès des décideurs politiques sur la promotion d’approches de vulgarisation réussies.

Activités à mettre en œuvre

  • Etude de référence
  • Implantation de 30 parcelles de démonstration sur le maïs
  • Réalisation de 3 visites commentées
  • Mise en place et équipement de 06 centres d’information communautaires
  • Formation de 48 animateurs endogènes sur la fabrication et l’utilisation du compost
  • Formation de 48 animateurs endogènes sur les itinéraires techniques de production du maïs et du soja
  • Formation de 1 176 producteurs sur la fabrication et l’utilisation du compost
  • Formation de 1 176 producteurs sur les itinéraires techniques de production du maïs et du soja (en cours)
  • Formation de 10 opérateurs privés et de 49 producteurs leaders sur l’approche chaîne de valeurs
  • Soutien de 109 élèves du Lycée Régional d’Enseignement Professionnel Agricole de Bingo (Bourse, fournitures scolaires, parcelles d’application pratique, etc)
  • Tenue de 2 rencontres avec les partenaires (planification et bilan des activités)
  • Mise en place d’une plateforme basée sur les Technologies de l’Information et de la Communication (conception d’une base de données VACIS-BF)
  • Mise en place et tenue d’une rencontre du Comité de pilotage

Présenté par la Coordination

ABAC / Burkina Faso Octobre 2015